KHADIJA

Prise en charge de sa cécité par une dizaine de parrains

En 2010, Khadija, 6 ans, est arrivée dans les bras de sa maman, pour une consultation orthopédique lors d'une mission à Errachidia. Elle souffrait d'un pied bot, elle est opérée par le Dr Claise de l'association AMDAM .C'est en salle de réveil que l’infirmière Sylvie a constaté que Khadija était malvoyante.

La famille de Khadija vit à Tamerna, village isolé, situé sur un plateau désertique et rocailleux dans la région du Tafilalet. Les maisons sont construites en pierres sèches. Il se situe à 200 km d'un centre hospitalier.

Cette famille pratique la micro-culture dans l'oasis le plus proche. Ils sont pauvres et n’ont aucun accès aux soins.

A son domicile, dans des conditions précaires, nous assurons les suites opératoires, sans aucune complication.

En 2012, nous l’emmenons au CHU de Rabat, pour sa déficience visuelle. L’ophtalmologue diagnostique une cécité non opérable.

Qu'allait devenir Khadija ? Malgré l’amour de ses parents, elle n’a aucune chance d'être scolarisée, elle est donc sans avenir et à la charge de sa famille.

Nous élaborons le projet de lui donner la chance de partir en institution pour mal voyant à Fez. Projet auquel les parents adhérent immédiatement.

En 2014, une cellule de parrainage a été créée : 10 donateurs se sont engagés à financer sa scolarité jusqu'à ses 18 ans.

Le Sourire d'Houda a pris en charge les frais des soins orthopédiques au moment de l’intervention et les visites et examens d'ophtalmologie à Rabat.

La cellule de parrainage prend en charge les chaussures orthopédiques, les frais liés à l'institut ainsi que les trajets de Fez à son village, pour les vacances scolaires, qui sont assurés par Fathia, une de nos correspondantes.

Nous remercions Manar Laraqui de Fez qui assure la liaison entre l'institut et la cellule de parrainage et reçoit Khadija lors des courtes périodes de vacances.

Depuis septembre 2014, Khadija fait ses études à Fez, à l'institut des non-voyants. Elle progresse dans l'apprentissage du braille. En juin 2015, elle était première de sa classe.

Souhaitons-lui le meilleur…

Please reload

KHADIJA

1/1